Antoine et Antoinette

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 25.08.2022 au 08.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueEn couple, Antoine, ouvrier imprimeur, et Antoinette, vendeuse dans un grand magasin, mènent un quotidien modeste. Un jour, Antoine découvre dans le sac de sa compagne un billet de loterie gagnant qu'il perd momentanément à la suite d'un quiproquo. Pour autant, il n'est pas question de se morfondre... Portrait réaliste de la classe ouvrière parisienne d'après-guerre, cette comédie romantique renonce à toute complexité narrative pour se concentrer davantage sur la routine de ses personnages et les liens affectifs qui les unissent à travers de menus détails. «Une tranche de vie où est décrite avec simplicité et dans ses moindres détails l'existence la plus quotidienne d'un ménage modeste, le banal servant ici de sujet plus encore que de toile de fond» (Claude Mauriac, Figaro littéraire, 1947).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 25.08.2022
Ouvert
Fermé
Vendredi
15:00 - 16:18
Le 08.09.2022
Ouvert
Fermé
Vendredi
18:30 - 19:48

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Jacques Becker. Avec Roger Pigaut, Claire Mafféi, Noël Roquevert.Copie restaurée numériqueEn couple, Antoine, ouvrier imprimeur, et Antoinette, vendeuse dans un grand magasin, mènent un quotidien modeste. Un jour, Antoine découvre dans le sac de sa compagne un billet de loterie gagnant qu'il perd momentanément à la suite d'un quiproquo. Pour autant, il n'est pas question de se morfondre... Portrait réaliste de la classe ouvrière parisienne d'après-guerre, cette comédie romantique renonce à toute complexité narrative pour se concentrer davantage sur la routine de ses personnages et les liens affectifs qui les unissent à travers de menus détails. «Une tranche de vie où est décrite avec simplicité et dans ses moindres détails l'existence la plus quotidienne d'un ménage modeste, le banal servant ici de sujet plus encore que de toile de fond» (Claude Mauriac, Figaro littéraire, 1947).France · 1947 · 78' - format: DC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne