Body Heat

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Le 02.12.2022
Tarif
A partir de
10 chf
La rencontre entre Ned, un avocat raté, et Matty, l’épouse d’un homme riche, est incandescente. Dans les jours qui suivent, celle-ci le convainc d’éliminer son mari... Après avoir participé à l’écriture de The Empire Strikes Back, Lawrence Kasdan passeà la réalisation en transgressant les codes du film noir à travers l’exploitation récurrente du motif du feu. «Les flammes embrasent sans répit le corps des amants, consument les cadavres et créent des écrans de fumée. Avec son feutre gris, William Hurt évoque les grands privés cyniques et sensuels des années 1950. Aussi parfait en étalon lascif qu'en animal triste post coïtum. Mais les deux vrais foyers d'incendie du film sont féminins: la musique de John Barry, omniprésente, langoureuse et drama- tique, et Kathleen Turner» (Guillemette Odicino, Télérama, 2016).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 02.12.2022
Ouvert
Fermé
Samedi
18:30 - 20:23

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Lawrence Kasdan. Avec William Hurt, Kathleen Turner, Richard Crenna.La rencontre entre Ned, un avocat raté, et Matty, l’épouse d’un homme riche, est incandescente. Dans les jours qui suivent, celle-ci le convainc d’éliminer son mari... Après avoir participé à l’écriture de The Empire Strikes Back, Lawrence Kasdan passeà la réalisation en transgressant les codes du film noir à travers l’exploitation récurrente du motif du feu. «Les flammes embrasent sans répit le corps des amants, consument les cadavres et créent des écrans de fumée. Avec son feutre gris, William Hurt évoque les grands privés cyniques et sensuels des années 1950. Aussi parfait en étalon lascif qu'en animal triste post coïtum. Mais les deux vrais foyers d'incendie du film sont féminins: la musique de John Barry, omniprésente, langoureuse et drama- tique, et Kathleen Turner» (Guillemette Odicino, Télérama, 2016).USA · 1981 · 113' · v.o. s-t fr. - format: DC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Suggestion d'articles
Événements à venir