Carlito’s Way

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 26.09.2022 au 23.10.2022
Tarif
A partir de
10 chf
A sa sortie de prison, Carlito Brigante renonce au trafic de drogue et entend prendre un nouveau départ. Mais, dans son métier, on s'en va généralement les pieds devant... Dans la peau d'un truand en quête d'une impossible rédemption, Al Pacino retrouve avec bonheur Brian De Palma, dix ans après Scarface, dans un film de gangsters crépusculaire à la mise en scène virtuose. «Le héros lui-même est intronisé spectateur de sa propre perte. Pour De Palma, ce n'est pas une première: ses films relatent inlassablement des situations de voyeurisme (...). Mieux: la virtuosité [du réalisateur] applique à fond le principe de la voix off; ce que nous voyons n'est jamais ce que Carlito a vu, soit du pas grand-chose accroché à du rêve trop simple et pathétique» (Thierry Jobin, Le Nouveau Quotidien, 1995).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 26.09.2022
Ouvert
Fermé
Mardi
21:00 - 23:23
Le 04.10.2022
Ouvert
Fermé
Mercredi
15:00 - 17:23
Le 23.10.2022
Ouvert
Fermé
Lundi
18:00 - 20:23

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Brian De Palma. Avec Al Pacino, Sean Penn, Penelope Ann Miller.A sa sortie de prison, Carlito Brigante renonce au trafic de drogue et entend prendre un nouveau départ. Mais, dans son métier, on s'en va généralement les pieds devant... Dans la peau d'un truand en quête d'une impossible rédemption, Al Pacino retrouve avec bonheur Brian De Palma, dix ans après Scarface, dans un film de gangsters crépusculaire à la mise en scène virtuose. «Le héros lui-même est intronisé spectateur de sa propre perte. Pour De Palma, ce n'est pas une première: ses films relatent inlassablement des situations de voyeurisme (...). Mieux: la virtuosité [du réalisateur] applique à fond le principe de la voix off; ce que nous voyons n'est jamais ce que Carlito a vu, soit du pas grand-chose accroché à du rêve trop simple et pathétique» (Thierry Jobin, Le Nouveau Quotidien, 1995).USA · 1993 · 143' · v.o. s-t fr. - format: 35mm@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne