Cléo de 5 à 7

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 09.10.2022 au 15.10.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueUne jeune chanteuse attend des résultats médicaux. De cinq à sept heures, elle vit des instants suspendus durant lesquels l’angoisse aiguise ses sens et le regard qu’elle porte sur les hommes et sur la ville... Selon Agnès Varda, «Cléo de 5 à 7 est un portrait de femme inscrit dans un documentaire sur Paris, mais c’est aussi un documentaire sur une femme et l’esquisse d’un portrait de Paris». Avec le petit budget qui lui est alloué, la cinéaste décide de faire coïncider le temps de la vie avec le temps du film, et donc de dévoiler l’action en temps réel: «C’est donc en même temps le plus libre des films et le plus prisonnier de contraintes, le plus naturel et le plus formel,le plus réaliste et le plus précieux, le plus émouvant à voir et le plus beau à regarder» (Roger Tailleur, Positif, 1962).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 09.10.2022
Ouvert
Fermé
Lundi
15:00 - 16:30
Le 15.10.2022
Ouvert
Fermé
Dimanche
21:00 - 22:30

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Agnès Varda. Avec Corinne Marchand, Antoine Bourseiller, Dominique Davray.Copie restaurée numériqueUne jeune chanteuse attend des résultats médicaux. De cinq à sept heures, elle vit des instants suspendus durant lesquels l’angoisse aiguise ses sens et le regard qu’elle porte sur les hommes et sur la ville... Selon Agnès Varda, «Cléo de 5 à 7 est un portrait de femme inscrit dans un documentaire sur Paris, mais c’est aussi un documentaire sur une femme et l’esquisse d’un portrait de Paris». Avec le petit budget qui lui est alloué, la cinéaste décide de faire coïncider le temps de la vie avec le temps du film, et donc de dévoiler l’action en temps réel: «C’est donc en même temps le plus libre des films et le plus prisonnier de contraintes, le plus naturel et le plus formel,le plus réaliste et le plus précieux, le plus émouvant à voir et le plus beau à regarder» (Roger Tailleur, Positif, 1962).France, Italie · 1962 · 90' - format: DC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne