Douce

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 24.08.2022 au 07.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueNée à la fin du XIXe siècle dans une famille d’aristocrates accrochés à leurs privilèges, Douce de Bonafé tombe amoureuse d’un métayer anarchiste avec lequel elle s’enfuit, renonçant à son statut social et provoquant un séisme familial... Sorti en 1943, ce film de Claude Autant-Lara adapté du roman de Michel Davet (pseudonyme masculin d’Hélène Marty) offre une critique sociale caustique à travers ce personnage de jeune femme moderne qui bouscule les normes de son sexe comme celles de sa classe. Une charge à l’heure où Vichy brandissait la famille comme une valeur centrale et prônait le rétablissement des hiérarchies sociales. «Un film implacable sur la lutte des classes, où la reconstitution d’époque n’est jamais décorative et n’enlève rien à la rigueur de la mise en scène» (Claude-Marie Trémois, Télérama).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 24.08.2022
Ouvert
Fermé
Jeudi
18:30 - 20:14
Le 07.09.2022
Ouvert
Fermé
Jeudi
15:00 - 16:44

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Claude Autant-Lara. Avec Odette Joyeux, Madeleine Robinson, Marguerite Moreno.Copie restaurée numériqueNée à la fin du XIXe siècle dans une famille d’aristocrates accrochés à leurs privilèges, Douce de Bonafé tombe amoureuse d’un métayer anarchiste avec lequel elle s’enfuit, renonçant à son statut social et provoquant un séisme familial... Sorti en 1943, ce film de Claude Autant-Lara adapté du roman de Michel Davet (pseudonyme masculin d’Hélène Marty) offre une critique sociale caustique à travers ce personnage de jeune femme moderne qui bouscule les normes de son sexe comme celles de sa classe. Une charge à l’heure où Vichy brandissait la famille comme une valeur centrale et prônait le rétablissement des hiérarchies sociales. «Un film implacable sur la lutte des classes, où la reconstitution d’époque n’est jamais décorative et n’enlève rien à la rigueur de la mise en scène» (Claude-Marie Trémois, Télérama).France · 1943 · 104' - format: DC@Paderewski ( PAD ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne