Femme non-rééducable [captation]

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 08.10.2022 au 28.10.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Projeté avec Le Jour du bain et Surmatants en avant-programmeCaptation réalisée par la RTS d’un spectacle mis en scène par Dominique de Rivaz à partir d’un texte de Stefano Massini, créé en 2016 au Théâtre populaire romand à La Chaux-de-Fonds. Ce «mémorandum théâtral» se penche sur la figure d’Anna Politkovskaïa, journaliste assassinée en 2006 à la suite de son implication dans la couverture médiatique de la guerre menée par la Russie en Tchétchénie. La comédienne neuchâteloise Dominique Bourquin met en corps et en mots la trajectoire engagée et tragique de cette femme, «la fait éprouver dans l’instant par un jeu souple qui mobilise l’espace entier de la scène. Par elle et avec elle, on accompagne Anna Politkovskaïa dans sa lutte pour la vérité, avec une distance qui n’éteint pas l’émotion» (Cécile Dalla Torre, Le Courrier, 2016).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 08.10.2022
Ouvert
Fermé
Dimanche
15:00 - 15:37
Le 28.10.2022
Ouvert
Fermé
Samedi
18:30 - 19:07

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Dominique de Rivaz, Production RTS.Projeté avec Le Jour du bain et Surmatants en avant-programmeCaptation réalisée par la RTS d’un spectacle mis en scène par Dominique de Rivaz à partir d’un texte de Stefano Massini, créé en 2016 au Théâtre populaire romand à La Chaux-de-Fonds. Ce «mémorandum théâtral» se penche sur la figure d’Anna Politkovskaïa, journaliste assassinée en 2006 à la suite de son implication dans la couverture médiatique de la guerre menée par la Russie en Tchétchénie. La comédienne neuchâteloise Dominique Bourquin met en corps et en mots la trajectoire engagée et tragique de cette femme, «la fait éprouver dans l’instant par un jeu souple qui mobilise l’espace entier de la scène. Par elle et avec elle, on accompagne Anna Politkovskaïa dans sa lutte pour la vérité, avec une distance qui n’éteint pas l’émotion» (Cécile Dalla Torre, Le Courrier, 2016).Suisse · 2016 · 37' - format: EC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne