Laila in Haifa

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Le 20.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
En présence du cinéasteAu nord d’Israël, à Haïfa, le Club Fattoush attire chaque nuit tout ce que la ville et sa région comptent de noctambules, juifs et arabes, Israéliens et Palestiniens, travestis et machos, notables et marginaux, voisins et touristes. On s’y retrouve pour boire un verre, danser, fumer des joints. La soirée avance et dévoile une série de personnages avec leurs histoires d’amour et leurs contradictions, exacerbées par l’interminable conflit israélo-palestinien dans lequel ils sont comme englués. «Personne dans le film ne fait ce qu'il devrait, ne joue le jeu selon les règles établies. Il y a souvent de l'absurde, beaucoup de malaise, une constante beauté des gestes et des actes qui déplacent les codes et les clichés, dans la circulation des affects et des impulsions» (Jean-Michel Frodon, www.slate.fr, 2021).«Des pensées ou des fragments du film Laila in Haifa me reviennent comme des nuages effilés dans le ciel. Les merles sont atteints d’un virus et on les entend beaucoup moins ces jours. Amos Gitai, avec ce film, me fait penser à un de ces merles devenus rares.» Jean-Luc Godard
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 20.09.2022
Ouvert
Fermé
Mercredi
20:30 - 22:29

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Amos Gitai. Avec Maria Zreik, Khawla Ibraheem, Bahira Ablassi.En présence du cinéasteAu nord d’Israël, à Haïfa, le Club Fattoush attire chaque nuit tout ce que la ville et sa région comptent de noctambules, juifs et arabes, Israéliens et Palestiniens, travestis et machos, notables et marginaux, voisins et touristes. On s’y retrouve pour boire un verre, danser, fumer des joints. La soirée avance et dévoile une série de personnages avec leurs histoires d’amour et leurs contradictions, exacerbées par l’interminable conflit israélo-palestinien dans lequel ils sont comme englués. «Personne dans le film ne fait ce qu'il devrait, ne joue le jeu selon les règles établies. Il y a souvent de l'absurde, beaucoup de malaise, une constante beauté des gestes et des actes qui déplacent les codes et les clichés, dans la circulation des affects et des impulsions» (Jean-Michel Frodon, www.slate.fr, 2021).«Des pensées ou des fragments du film Laila in Haifa me reviennent comme des nuages effilés dans le ciel. Les merles sont atteints d’un virus et on les entend beaucoup moins ces jours. Amos Gitai, avec ce film, me fait penser à un de ces merles devenus rares.» Jean-Luc GodardIsraël, France, Suisse · 2020 · 99' · v.o. s-t fr. - format: DC@Paderewski ( PAD ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne