Le Feu follet

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 02.09.2022 au 18.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueAdapté du roman de Pierre Drieu la Rochelle, revisité plus récemment par Joachim Trier dans le bouleversant Oslo, 31 août, Le Feu follet suit l'itinéraire d'Alain Leroy, un alcoolique tout juste sorti de cure de désintoxication. Ne trouvant plus de sens à son existence, il s'octroie une ultime errance avant d'en finir avec la vie... «Dernière ivresse, dernière virée pour vérifier qu’il n’y a plus d’argent, plus de jeunesse, plus de séduction (...). Dandy qui se déteste de l’être, il souffre d’un mal romantique qui lui a fait entrevoir une vie phénoménale avant de l’en priver. Impitoyable dans sa délicatesse, la mise en scène de Louis Malle filme son angoisse tout en soulignant la beauté des femmes, la majesté des jardins et des rues. La fatigue de vivre a le dernier mot» (Jacques Morice, Télérama, 2019).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 02.09.2022
Ouvert
Fermé
Samedi
15:00 - 16:49
Le 18.09.2022
Ouvert
Fermé
Lundi
18:30 - 20:19

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Louis Malle. Avec Maurice Ronet, Alexandra Stewart, Jeanne Moreau.Copie restaurée numériqueAdapté du roman de Pierre Drieu la Rochelle, revisité plus récemment par Joachim Trier dans le bouleversant Oslo, 31 août, Le Feu follet suit l'itinéraire d'Alain Leroy, un alcoolique tout juste sorti de cure de désintoxication. Ne trouvant plus de sens à son existence, il s'octroie une ultime errance avant d'en finir avec la vie... «Dernière ivresse, dernière virée pour vérifier qu’il n’y a plus d’argent, plus de jeunesse, plus de séduction (...). Dandy qui se déteste de l’être, il souffre d’un mal romantique qui lui a fait entrevoir une vie phénoménale avant de l’en priver. Impitoyable dans sa délicatesse, la mise en scène de Louis Malle filme son angoisse tout en soulignant la beauté des femmes, la majesté des jardins et des rues. La fatigue de vivre a le dernier mot» (Jacques Morice, Télérama, 2019).France · 1963 · 109' - format: DC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne