Luftbusiness

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 13.10.2022 au 31.10.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Trois marginaux décident de gagner de l’argent en proposant sur un site d’enchères en ligne des marchandises hors du commun: le premier vend ses souvenirs d’enfance, le deuxième son avenir, et le troisième son âme. Le film propose une réflexion philosophique autour de l’attribution d’une valeur commerciale aux choses les plus abstraites par le système capitaliste, tout en mobilisant le régime de la farce: «chaque scène a priori grave se voit tempérée par un détail surréaliste ou par l’exagération absurde d’un élément ordinaire. Sans jamais tourner le propos en dérision, ce procédé apporte au film une dose certaine de spleen, plus efficace sans doute pour évoquer cette jeunesse sacrifiée par une société déshumanisée que ne l’aurait été un traitement ultra-réaliste» (Xavier Reymond, Décadrages, 2008).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 13.10.2022
Ouvert
Fermé
Vendredi
21:00 - 22:30
Le 26.10.2022
Ouvert
Fermé
Jeudi
18:30 - 20:00
Le 31.10.2022
Ouvert
Fermé
Mardi
21:00 - 22:30

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Dominique de Rivaz. Avec Tomas Lemarquis, Dominique Jann, Joel Basman.Trois marginaux décident de gagner de l’argent en proposant sur un site d’enchères en ligne des marchandises hors du commun: le premier vend ses souvenirs d’enfance, le deuxième son avenir, et le troisième son âme. Le film propose une réflexion philosophique autour de l’attribution d’une valeur commerciale aux choses les plus abstraites par le système capitaliste, tout en mobilisant le régime de la farce: «chaque scène a priori grave se voit tempérée par un détail surréaliste ou par l’exagération absurde d’un élément ordinaire. Sans jamais tourner le propos en dérision, ce procédé apporte au film une dose certaine de spleen, plus efficace sans doute pour évoquer cette jeunesse sacrifiée par une société déshumanisée que ne l’aurait été un traitement ultra-réaliste» (Xavier Reymond, Décadrages, 2008).Suisse, Luxembourg · 2008 · 90' · v.o. s-t angl./fr. - format: 35mm@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne