Nosferatu: Phantom der Nacht

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 04.09.2022 au 05.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueEn route pour les Carpates, où il doit conclure la vente d’une maison avec le comte Dracula, Jonathan Harker est mis en garde par des villageois terrorisés qui le conjurent en vain de rebrousser chemin... Une version moderne du légendaire récit, où Werner Herzog fait de Dracula, monumental Klaus Kinski, un être pathétique en proie à la solitude. «Un des films de vampire les plus personnels de notre époque. Des pièces étroites et sombres, des images pour ainsi dire ‹déchaînées› prises caméra à l’épaule à côté de longues prises de vue statiques, des contrastes de clair-obscur extrêmes et des images presque monochromes rendent ensemble un hommage filmé au classique sombre et magique de Murnau (...), inspiré lui aussi du roman de Bram Stoker paru en 1897» (Burkhard Röwekamp, Les meilleurs films des années 70).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 04.09.2022
Ouvert
Fermé
Lundi
21:00 - 22:47
Le 05.09.2022
Ouvert
Fermé
Mardi
15:00 - 16:47

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Werner Herzog. Avec Klaus Kinski, Isabelle Adjani, Bruno Ganz.Copie restaurée numériqueEn route pour les Carpates, où il doit conclure la vente d’une maison avec le comte Dracula, Jonathan Harker est mis en garde par des villageois terrorisés qui le conjurent en vain de rebrousser chemin... Une version moderne du légendaire récit, où Werner Herzog fait de Dracula, monumental Klaus Kinski, un être pathétique en proie à la solitude. «Un des films de vampire les plus personnels de notre époque. Des pièces étroites et sombres, des images pour ainsi dire ‹déchaînées› prises caméra à l’épaule à côté de longues prises de vue statiques, des contrastes de clair-obscur extrêmes et des images presque monochromes rendent ensemble un hommage filmé au classique sombre et magique de Murnau (...), inspiré lui aussi du roman de Bram Stoker paru en 1897» (Burkhard Röwekamp, Les meilleurs films des années 70).France, undefined · 1979 · 107' · v.o. s-t fr. - format: DC@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne