Razzia sur la chnouf

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 30.08.2022 au 16.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Copie restaurée numériqueLe trafiquant de drogue Henri Ferré, dit Le Nantais, débarque des Etats-Unis pour réorganiser le réseau parisien de la chnouf (héroïne). Du plus gros bonnet au plus petit revendeur, Le Nantais met son nez dans chaque maillon de la chaîne, ce qui n'est pas au goût de tous... Tiré du roman d’Auguste Le Breton, un ancien malfrat, ce film policier propose un regard quasi documentaire sur le milieu social qu'il dépeint. Henri Decoin s’intéresse non seulement aux responsables, mais aussi aux victimes de ce fléau et livre une «fiction-reportage» à la hauteur de son expérience journalistique. «Decoin ne cherche pas à faire de la morale ou de la vulgarisation scientifique. Il raconte une histoire, le mieux possible, avec des images qui ont la force de la vérité» (Franck Jotterand, Gazette de Lausanne, 1955).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 30.08.2022
Ouvert
Fermé
Mercredi
21:00 - 22:45
Le 16.09.2022
Ouvert
Fermé
Samedi
15:00 - 16:45

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Henri Decoin. Avec Jean Gabin, Lino Ventura, Albert Rémy .Copie restaurée numériqueLe trafiquant de drogue Henri Ferré, dit Le Nantais, débarque des Etats-Unis pour réorganiser le réseau parisien de la chnouf (héroïne). Du plus gros bonnet au plus petit revendeur, Le Nantais met son nez dans chaque maillon de la chaîne, ce qui n'est pas au goût de tous... Tiré du roman d’Auguste Le Breton, un ancien malfrat, ce film policier propose un regard quasi documentaire sur le milieu social qu'il dépeint. Henri Decoin s’intéresse non seulement aux responsables, mais aussi aux victimes de ce fléau et livre une «fiction-reportage» à la hauteur de son expérience journalistique. «Decoin ne cherche pas à faire de la morale ou de la vulgarisation scientifique. Il raconte une histoire, le mieux possible, avec des images qui ont la force de la vérité» (Franck Jotterand, Gazette de Lausanne, 1955).France · 1955 · 105' - format: DC@Paderewski ( PAD ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne