The Serpent’s Egg

Où ?
Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Quand
Du 25.09.2022 au 26.09.2022
Tarif
A partir de
10 chf
Berlin, 1923. Un artiste de cirque juif et américain – trois raisons d’être mal vu dans le contexte de l’époque – découvre une série de morts mystérieuses, résultats des expériences sur la capacité de résistance humaine auxquelles se livre le Dr Vergerus... Réflexion sur la peur, le spectacle et la mort, L’Œuf du serpent est une évocation de la montée du nazisme, à travers un avatar de Mabuse, en hommage à l'expressionnisme allemand et à Fritz Lang. «Ce que montre Ingmar Bergman, qui tourne ici exceptionnellement en Allemagne dans une reconstitution d’une minutie hallucinante du Berlin de l’entre- deux-guerres, c’est le monstre déjà formé, encore replié sur lui-même, mais qui va naître bientôt, la figure classique de la bête apocalyptique» (Louis Seguin, La Quinzaine littéraire, 1977).
Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse - Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 25.09.2022
Ouvert
Fermé
Lundi
21:00 - 22:59
Le 26.09.2022
Ouvert
Fermé
Mardi
15:00 - 16:59

Montbenon - prix plein

10 chf

Montbenon - prix réduit

8 chf

Capitole - prix plein

15 chf

Capitole - prix réduit

12 chf

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus
De Ingmar Bergman. Avec David Carradine, Liv Ullmann, Heinz Bennent.Berlin, 1923. Un artiste de cirque juif et américain – trois raisons d’être mal vu dans le contexte de l’époque – découvre une série de morts mystérieuses, résultats des expériences sur la capacité de résistance humaine auxquelles se livre le Dr Vergerus... Réflexion sur la peur, le spectacle et la mort, L’Œuf du serpent est une évocation de la montée du nazisme, à travers un avatar de Mabuse, en hommage à l'expressionnisme allemand et à Fritz Lang. «Ce que montre Ingmar Bergman, qui tourne ici exceptionnellement en Allemagne dans une reconstitution d’une minutie hallucinante du Berlin de l’entre- deux-guerres, c’est le monstre déjà formé, encore replié sur lui-même, mais qui va naître bientôt, la figure classique de la bête apocalyptique» (Louis Seguin, La Quinzaine littéraire, 1977).URSS, USA · 1977 · 119' · v.o. s-t fr./all. - format: 35mm@Cinématographe ( CIN ) - prix indicatif: 10.-
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne