Coronavirus: situation à Lausanne

Plus d'info

4 expos à voir en ce moment

The Lausanner
The Lausanner
Février 25, 2020

4ème biennale de l’Art Brut – Théâtres

Le monde du théâtre sous toutes ses formes et représenté par des oeuvres très variées : costumes, vidéos, photographies, dessins, peintures masques, sculptures, marrionnettes… Le tout, dans un univers très coloré. Il y en a donc pour tous les goûts ! La 4ème biennale de l’Art Brut met en lumières 28 auteurs provenant de tous horizons, ce qui en fait une exposition extrêmement riche et étonnante.

Dunya Hirschter

 


Reinhold Metz

On est bien d’accord, les oeuvres d’Art Brut sont souvent surprenantes (mais dans le bons sens du terme !). Cela provient peut-être du fait que les artistes d’Art Brut sont souvent des marginaux, parfois avec un vrai esprit rebelle ! On doit d’ailleurs le concept d’Art Brut au peintre français Jean Dubuffet qui, en 1945, décide de créer une collection d’œuvres réalisées par des pensionnaires d’hôpitaux psychiatrique. Dans les œuvres d’Art Brut, le conventionnel n’existe pas et les artistes ne suivent pas de chemin tout tracé, c’est pourquoi on est parfois étonné par certaines pièces… Une chose est sûre, l’Art brut ne laisse personne indifférent ! Nous en tous cas, on adore se laisser surprendre et partir à la découverte de cet univers dans cette super expo.


Guy Brunet

Si vous visitez la 4ème biennale de l’Art Brut, ne manquez pas l’expo permanente ! Parmi les oeuvres exposées, la très grande toile d’August Walla est particulièrement impressionnante. Cet artiste autrichien est admis en 1970 en hôpital psychiatrique, et c’est de ce lieu qu’il dessine et exerce son art. Le dessin et l’écriture sont tous deux présents dans ses oeuvres, qui illustrent souvent des divinités imaginaires. Rendez-vous au deuxième étage de l’exposition pour admirer la toile !


August Walla

Jusqu’au 30 août 2020
Tarifs

Paris en fête – Musée d’art de Pully

La capitale française est au centre dans cette nouvelle exposition avec des tableaux datant de la fin du XIXe au milieu du XXe… Paris y est représentée comme une ville libre, festive et bohème. Et ça se ressent dans les tableaux ! Au fil de la visite, on découvre des peintures extrêmement colorées ; on ressent directement le côté vivant et joyeux de la ville transmis par les artistes ! Et nous, on est complètement émerveillés par ces tableaux dans lesquels on aimerait presque être téléportés.

Par exemple, on se prélasserait bien sur le fauteuil de ce tableau, en écoutant de la bonne musique de l’époque.

Raoul Dufy

Parmi les œuvres exposées, on retient tout particulièrement les peintures de l’artiste français Raoul Dufy : colorées et gaies, elles représentent à merveille la joie de vivre de la Belle Epoque et des Années folles à Paris ! Ne manquez pas le tableau « Paris et la tour Eiffel », qui vaut vraiment le détour !


Raoul Dufy

À la fin de l’exposition, impossible de manquer l’immense photographie de Paul Eluard et de son épouse, Nusch Eluard. Elle est d’ailleurs accompagnée d’un poème de Paul Eluard datant de 1942, intitulé « Liberté » : quoi de mieux pour définir la vie parisienne !

Après avoir visité cette expo, on a qu’une envie : réserver un billet de train pour Paris illico-presto !

Jusqu’au 26 juillet 2020
Tarifs

À fleur de peau. Vienne 1900 – MCBA

La nouvelle exposition du quartier d’art Plateforme 10 est définitivement l’un des rendez-vous incontournables de l’année 2020 ! Le Musée Cantonal des Beaux-Arts inaugure une toute nouvelle exposition temporaire, mettant en lumière les artistes viennois du XXe siècle. Pour en profiter un maximum, rendez-vous les jeudis et dimanches pour des visites guidées inclues dans le prix du billet d’entrée !

Bon, déjà, quand on va à Plateforme 10, on est émerveillé dès le début : on ne se lasse pas de son hall d’entrée sublime ! Et quand il y a du soleil, c’est encore mieux.

Après avoir fait une petite pause photo à l’entrée (c’est obligé tellement c’est beau !), c’est parti pour découvrir « À fleur de peau ». Les 180 œuvres présentées dans cette nouvelle expo sont focalisées sur la peau (d’où son nom !), réalisées dans un contexte de grande évolution des sciences de la médecine. Pour vous donner envie, on vous donne quelques noms à l’affiche de l’exposition qui vous mettront certainement l’eau à la bouche : Klimt, Schiele, Kokoshka… rien que ça !


Klimt

On aime se laisser surprendre par les œuvres exceptionnelles de l’expo ! Durant cette visite, on explore les salles du musée organisées en 6 parties distinctes :

1. Peaux blanches
2. Peaux colorées
3. Sous la peau
4. Autour de la peau
5. L’espace-peau
6. Etre bien dans sa peau

Pssst : nous, on a un petit coup de coeur pour les oeuvres colorées et graphiques de Kokoshka, notamment celle intitulée « Jeune fille debout entre des sarments de vigne ». Direction la partie « Peaux blanches » pour la retrouver (au premier étage) !


Kokoshka

Et pour terminer la visite en beauté, rendez-vous dans la boutique du musée ! Ce serait dommage de repartir sans un petit souvenir de cette super visite…

Jusqu’au 23 août 2020
Tarifs

Extraordinaire! – mudacmudac

Pour ceux qui l’avaient loupée, pas de panique : il est à nouveau possible de visiter l’exposition Extraordinaire! du mudac… d’autant qu’il s’agit de la dernière avant son déménagement vers Plateforme 10, le nouveau quartier des arts lausannois.

Rendez-vous donc à la place de la Cathédrale pour visiter cette expo, dans laquelle on découvre des objets du quotidien, revisités et surprenants. De la cuisine, au salon, à la bibliothèque et même au garage, tout y est (à voir si on s’en inspire pour la déco de notre appart).

Jusqu’au 30 août 2020
Tarifs

Lieux mentionnés dans l’article
Découvrez les Lausanners