Sarah Margnetti. Prix culturel Manor Vaud 2022

Où ?
Plateforme 10
Quand
Du 30.09.2022 au 08.01.2023
Tarif
A partir de
20 chf
Une institution historique prend un nouveau départ : l’essentiel à préserver, de nombreuses possibilités à explorer. Le MCBA a quitté le Palais de Rumine qu’il occupait depuis 1904. Un tournant historique qui marque profondément l’identité de l’institution. À proximité immédiate des grands axes ferroviaires, en plein centre de Lausanne et à l’orée de PLATEFORME 10, un quartier des arts en devenir : le MCBA s’inscrit au cœur de la ville.
Expositions, collection...: mcba.ch
Informations pratiques

Adresse

Plateforme 10
Place de la Gare 16
1003 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Du 30.09.2022 au 08.01.2023
Ouvert
Fermé
Lundi
Fermé
Mardi
10:00 - 18:00
Mercredi
10:00 - 18:00
Jeudi
10:00 - 20:00
Vendredi
10:00 - 18:00
Samedi
10:00 - 18:00
Dimanche
10:00 - 18:00

Tarif plein Adulte (dès 25 ans )

20 chf

Jeune public, 18 – 25 ans

Gratuit

La Collection

Gratuit

Espace Focus

Gratuit

Rendez-vous

Visites commentées
Chaque dimanche à 11h et autres dates sur mcba.ch/agenda
Ateliers pour enfants
Chaque 2e samedi du mois
Visites en famille
Chaque 2e dimanche du mois
Visites des tout petits
Chaque 2e mercredi du mois
Programme complet des rendez-vous :
→ mcba.ch/agenda

En savoir plus
Pour son exposition personnelle dans l’Espace Projet, Sarah Margnetti déploie un large choix d’œuvres réalisées depuis 2016 ainsi que des peintures murales réalisées in situ.Maîtrisant la technique du trompe-l’œil, Sarah Margnetti a développé un style pictural qui combine illusions d’optique et formes abstraites. Déployés dans des peintures murales monumentales, parfois sur toile, ces motifs représentent des fragments de corps, le plus souvent féminins, dont la fonction est parfois détournée (une oreille devient un corps, un corps un cerveau, etc.) ou démultipliée. Ils surgissent ou se fondent dans des éléments d’architecture ou d’ameublement tirés du monde du théâtre (rideaux, balustrades, fauteuils, etc.).Parmi les organes sensoriels, l’oreille est un motif récurrent : elle disparaît dans les nœuds du bois d’un décor en trompe-l’œil ou prolonge l’ornement d’une cheminée, se métamorphose en palette d’artiste ou prend la place des yeux. La pratique de l’artiste semble ainsi valoriser l’écoute plutôt que la parole ou la vision, jouant et déjouant les motifs traditionnels de l’histoire de l’art, celui du corps féminin plus particulièrement.Commissariat de l’exposition: Nicole Schweizer, conservatrice art contemporain
Événements à venir
Coronavirus: situation à Lausanne