CIO - © CIO

Le CIO

 

Depuis un siècle, le Comité International Olympique a trouvé sur les bords du Léman, à Lausanne, un lieu d’accueil d’où il peut fonctionner comme l'autorité suprême du Mouvement olympique. Agissant comme un catalyseur de collaboration entre tous les membres de la famille olympique.

Lausanne, une ville qui vibre pour le sport

 

Thomas Bach, Président du CIO

Lausanne est une ville jeune qui vibre au rythme des nombreux événements sportifs et culturels, une ville au charme discret. Située au détour d’une nature à couper le souffle, elle captive tout autant les natifs de Lausanne que les visiteurs.

Le fondateur du Mouvement olympique moderne, Pierre de Coubertin, l’a vue ainsi il y a cent ans quand, en étroite coopération avec les autorités locales, il a déplacé le siège du Comité International Olympique dans la ville.

Cette coopération a continué depuis, et grâce au soutien des autorités de la ville, du Canton de Vaud et de la Confédération suisse au fil des ans, plus de trente Fédérations Internationales et organisations sportives ont rejoint le CIO pour faire de Lausanne leur siège. Elles ont trouvé ici le cadre idéal pour développer et renforcer la place du sport dans la société.

Pour Pierre de Coubertin, Lausanne était «pour y établir le siège administratif de l’Olympisme, la mieux désignée qui puisse se concevoir». Et ce n’est pas une surprise si Lausanne est devenue officiellement Capitale olympique en 1994.
À vous tous qui visitez Lausanne pour la première fois ou à ceux qui veulent mieux la connaître, le Musée Olympique récemment rénové est un endroit superbe pour commencer l’exploration de la ville.

Ce site internet officiel de la Capitale olympique vous aidera également dans la découverte de cette ville faite pour le sport.
 

Historique: les origines de la Capitale olympique

 
 

En 1915, le baron Pierre de Coubertin choisit Lausanne pour y installer le siège du Comité international olympique (CIO). «L'olympisme trouvera dans l'atmosphère indépendante et fière que l'on respire à Lausanne, le gage de liberté dont il a besoin pour progresser» déclarait alors le rénovateur des Jeux olympiques modernes. C'est sous l'impulsion de Juan Antonio Samaranch que Lausanne va être promue capitale olympique, le 23 juin 1994, à l'occasion du centenaire du CIO.

Il n'existe qu'une capitale olympique et c'est une incroyable responsabilité pour une ville de 130'000 habitants de porter ce titre envié à travers le monde. Fière de ce titre et consciente de cette responsabilité, la municipalité de Lausanne a développé depuis plusieurs années une véritable politique digne de ce statut et a permis à la ville de devenir au fil du temps la capitale administrative du sport.

Des conditions-cadre en matière d'accueil d'organisations internationales actives dans le sport ont été réalisées conjointement avec la Confédération et le Canton de Vaud. Elles ont permis d'élargir sans cesse le réseau des fédérations sportives internationales, actrices majeures du monde olympique. Ces dernières sont plus d’une vingtaine auxquelles il convient d'ajouter une vingtaine d'organisations diverses comme le Tribunal arbitral du sport (TAS).
 

Centenaire du CIO

Depuis un siècle, le Comité International Olympique a trouvé sur les bords du Léman, à Lausanne, un lieu d’accueil d’où il peut fonctionner comme l'autorité suprême du Mouvement olympique. Agissant comme un catalyseur de collaboration entre tous les membres de la famille olympique.
 


 
L’année 2015 marque un anniversaire important pour Lausanne et le Comité International Olympique, doublement important même! Par le nombre de bougies soufflées, tout juste 100, autant que par l’événement concerné.
C’est en effet le 10 avril 1915 que le Baron Pierre de Coubertin et le syndic de Lausanne, Paul Maillefer, officialisent l’installation du CIO sur les bords du Léman. Un siècle plus tard, cette union, faite de passion commune pour le sport, est plus vivante que jamais et se célèbre comme il se doit!

Fêter, découvrir, re-découvrir, s’interroger, courir, apprendre, s’approprier… le programme de ce Centenaire est riche. Il comprend notamment une course populaire, le 26 juin; un week-end de fête où se mêlent animations, concerts et portes ouvertes, les 27 et 28 juin ainsi que des expositions, du 10 avril au 15 octobre. A ces festivités, il convient d’ajouter, lors des vacances scolaires d’octobre, la Semaine olympique qui propose pour la première fois des activités intergénérationnelles.

Ce programme offre à chacune et chacun la possibilité d’incarner et de faire vivre sa Capitale olympique, sa ville! Car au-delà d’être la terre d’accueil du CIO, Lausanne est une ville qui partage nombre de valeurs communes avec l’esprit olympique. Amitié, excellence et respect façonnent ses aspirations dans des domaines aussi divers que la formation, les relations sociales ou le développement urbanistique. Son rayonnement actuel et la place qu’y occupe le sport, avec toutes les retombées positives que cela suppose, doivent une fière chandelle, ou plutôt une véritable flamme, aux liens étroits tissés depuis un siècle avec le CIO.

Poursuivre et développer cette belle aventure, tel est le message porté par ce Centenaire!

Partagez cette page

Social Hub @MyLausanne