Rolex Learning Center EPFL - ©  LT/www.diapo.ch

Ville d’études

Lausanne, ville d'étude

Lausanne compte près de deux cents écoles publiques et privées, de la maternelle à l’université en passant par les écoles spécialisées. Qu’il s’agisse de sciences, d’art ou de technologies de pointe, Lausanne est devenue une référence mondiale en termes d’enseignement académique et professionnel, attirant chaque année de nombreux étudiants étrangers. Son université et son école polytechnique – qui hébergent de prestigieux centres de recherche – se situent au top des classements internationaux.

Les grandes écoles contribuent largement à la vocation éducatrice et formatrice de Lausanne. Quelque 25’000 étudiants de 125 nationalités différentes passent de quelques mois à plusieurs années à étudier sur le campus universitaire de Lausanne – le deuxième plus grand de Suisse – desservi par un métro et une autoroute. Au bord du lac Léman, l’Université de Lausanne (UNIL) accueille 14’000 étudiants dans ses huit facultés. Elle représente aussi un centre de recherche très actif et de réputation internationale comptant 3000 chercheurs.

Autre pôle de formation et de recherche de renommée mondiale jouxtant l’Université, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a accueilli en 2016 plus de 10'000 étudiants, alors qu’ils n’étaient que 5000 il y a dix ans. Leader dans de nombreux domaines techniques et scientifiques, l’EPFL compte 4000 chercheurs et accueille sept pôles de recherches nationaux. Elle est dotée depuis 2010 du célèbre Rolex Learning Center, un lieu d’apprentissage, d’information et de vie à l’architecture époustouflante, et depuis 2014 du futuriste SwissTech Convention Center destiné aux congrès scientifiques internationaux. Plusieurs projets internationaux sont liés à l’EPFL tels que la conception du bateau Alinghi ou encore l’avion solaire Solar Impulse de Bertrand Piccard.

Hormis les universités, Lausanne accueille d’autres centres de formation prestigieux. Elle possède une douzaine d’écoles supérieures de managers, d’ingénieurs, d’hôteliers, de cadres de l’économie et de l’administration, de spécialistes en arts graphiques, de spécialistes de la communication, de musiciens et de danseurs. Dans le domaine de l’administration et des finances, on peut citer l’Institut des hautes études en administration publique (IDHEAP), l’Institut de Management et de Développement (IMD), l’un des premiers en Europe, et la Business School Lausanne (BSL). Le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) ainsi que les nombreux instituts de recherche médicale sont autant de raisons d’attirer des jeunes souhaitant se former aux métiers de la santé. Ils peuvent suivre à Lausanne les cours de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, de la Haute école de travail social et de la santé (EESP), ou de la Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV).
 
Les domaines artistiques ne sont pas en reste. La renommée de l’ECAL (Haute école d’art et de design) dépasse les frontières tandis que les talents musicaux peuvent s’inscrire à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU), au Conservatoire de Lausanne, à l’Ecole de jazz et de musique actuelle (EJMA) ou à l’Ecole sociale de musique de Lausanne (ESM). Les jeunes souhaitant monter sur scène s’inscriront à la  Manufacture (Haute école de théâtre de Suisse romande, HETSR). Les sportifs pourront obtenir un «Master of Advanced Studies in Sport Administration & Technology» à l’Académie Internationale des Sciences et Techniques du Sport (AISTS) fondée notamment par le Comité International Olympique, l’EPFL, l’IMD et l’IDHEAP, ou suivre différentes formations du bachelor au doctorat à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne (ISSUL). Last but not least, la célèbre école de danse Rudra-Béjart accueille les étoiles de demain.

L’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), la première école hôtelière au monde (1853), symbolise la vocation de Lausanne en matière de formation professionnelle de haut niveau. Haute école spécialisée (HES) suisse et au bénéfice de l’accréditation américaine (équivalence des diplômes), cette «université des métiers» ambitionne de former, sur son campus du Chalet-à-Gobet, les futurs cadres et dirigeants de l’hôtellerie et du secteur de l’accueil et des loisirs en général.

Lausanne s’est aussi forgé une réputation depuis un siècle en tant que site propice aux écoles privées: plus de 120 sont répertoriées dans tous les domaines de formation, de l’école préscolaire au niveau universitaire, en passant par de nombreuses spécialisations professionnelles et des instituts de langues. Souvent de caractère international, certaines sont dotées d’un internat et proposent des cours bilingues français/anglais. L’enseignement dispensé à tous les niveaux et sous toutes ses formes fait que des milliers de jeunes ont fréquenté cette cité et en sont aujourd’hui les ambassadeurs aux quatre coins de la planète. Leur présence en nombre à Lausanne n’est pas étrangère à son dynamisme culturel, sportif et social.

Plusieurs personnalités internationales ont effectué leurs études à Lausanne, à l’instar de l’actuel roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej qui a fréquenté durant sa jeunesse l’Ecole Nouvelle de la Suisse Romande, le gymnase cantonal, pour entreprendre ensuite des études en droit et sciences politiques à l’Université de Lausanne. En remerciement des belles années vécues à Lausanne, le roi a offert à la ville un magnifique pavillon thaïlandais qui orne joliment  le Parc du Denantou.

 Rédaction: Newcom Partners Lausanne - Aurélie Moeri

Partagez cette page

Social Hub @MyLausanne