Ouchy

La ville et l'eau

C'est l'eau qui a creusé le lac Léman et sculpté les collines de la ville haute; ces deux pôles, rive et collines, ont accueilli l'habitat humain. L'eau a été canalisée dès le Moyen Age pour alimenter les fontaines, faire tourner les roues des moulins, évacuer les immondices.

Mais elle provoque aussi des inondations, qui vont nécessiter l'endiguement des rivières; d'autre part, côtoyant fumiers et fosses d'aisances, elle constitue un vecteur privilégié de graves épidémies. Avec l'explosion démographique du XIXe siècle, ces ressources ancestrales ne suffiront plus; il faudra capter l'eau potable de plus en plus loin, jusqu'au coeur des Alpes; plus tard encore, non sans réticences, elle sera pompée dans le Léman. La pression permettra dès lors d'amener l'eau dans les maisons.

Les besoins en énergie augmentent aussi: on créera alors le lac de Bret, pour actionner les funiculaires et les turbines produisant l'électricité. Là aussi, l'augmentation de la demande impliquera la construction d'usines dans le massif alpin. Réduits à la seule évacuation des immondices vers le lac, la Louve et le Flon disparaîtront, par souci d'hygiène, à partir du XIXe siècle. Mais cette surcharge n'ira pas sans conséquences: il faudra procéder à l'épuration des eaux usées, rendant ainsi de nombreuses plages à la baignade. C'est en effet le lac qui assume l'essentiel des loisirs aquatiques, avec la construction de quais, de places, de parcs et de piscines. Les fontaines anciennes, inutiles, seront souvent démolies et l'eau tendra à disparaître de la ville. Elle y revient aujourd'hui sous forme de bassins d'agrément.

Localité
Pully
Distance
31 km
Durée
4h00
Dénivelé
295 m
Difficulté
Facile

A ne pas manquer dans les environs...