Die letzte Chance

Où ?
Cinémathèque suisse
Quand
Le 17.04.2024
Tarif
A partir de
10 CHF
Copie restaurée numérique. Séance introduite et suivie d’une animation pédagogique par la professeure Séverine Graff. Projeté également dans le cycle Praesens-Film.Italie du Nord, 1943. Deux prisonniers de guerre alliés, un Anglais et un Américain, s’évadent d'un train. Recueillis par un curé de village, ils deviennent passeurs, prenant la tête d’un groupe de réfugiés qui tente de rejoindre la Suisse par la montagne... Un an après Marie-Louise, Leopold Lindtberg signe une nouvelle œuvre pleine d’humanisme sur la thématique des réfugiés de guerre en Suisse. Elle remporte le Grand Prix à Cannes en 1946 et connaît un succès mondial. « Par sa dignité, ce film transcende le simple document réaliste pour devenir une allégorie: celle de la quête d’un refuge, d’une patrie. Ne serait-ce qu’à ce titre, Die letzte Chance mérite sa place de classique parmi les œuvres saillantes de l’après-guerre » (Hervé Dumont, Histoire du cinéma suisse).

Informations pratiques

Adresse

Cinémathèque suisse
Casino de Montbenon
1002 Lausanne

Comment s'y rendre

Horaires

Le 17.04.2024
Ouvert
Fermé
Mercredi
18:00 - 19:51

Montbenon - prix plein

10 CHF

Montbenon - prix réduit

8 CHF

Capitole - prix plein

15 CHF

Capitole - prix réduit

12 CHF

Cinémathèque suisse:
Casino de Montbenon
Allée Ernest Ansermet 3

1003 Lausanne
(Salles Cinématographe et Paderewski)
Métro m1 > arrêt Vigie
Bus n° 3, 6, 21 > arrêt Cecil
Bus n° 12, 13 > arrêt Montbenon

Cinéma Capitole
Avenue du Théâtre 6
1005 Lausanne

Métro m
2 > arrêt Lausanne Flon
Bus > arrêt St-François ou Georgette

En savoir plus

De Leopold Lindtberg. Avec Ewart G. Morrison, John Hoy, Ray Reagan.Copie restaurée numérique. Séance introduite et suivie d’une animation pédagogique par la professeure Séverine Graff. Projeté également dans le cycle Praesens-Film.Italie du Nord, 1943. Deux prisonniers de guerre alliés, un Anglais et un Américain, s’évadent d'un train. Recueillis par un curé de village, ils deviennent passeurs, prenant la tête d’un groupe de réfugiés qui tente de rejoindre la Suisse par la montagne... Un an après Marie-Louise, Leopold Lindtberg signe une nouvelle œuvre pleine d’humanisme sur la thématique des réfugiés de guerre en Suisse. Elle remporte le Grand Prix à Cannes en 1946 et connaît un succès mondial. « Par sa dignité, ce film transcende le simple document réaliste pour devenir une allégorie: celle de la quête d’un refuge, d’une patrie. Ne serait-ce qu’à ce titre, Die letzte Chance mérite sa place de classique parmi les œuvres saillantes de l’après-guerre » (Hervé Dumont, Histoire du cinéma suisse).Suisse · 1945 · 111' · v.o. s-t fr. - format: DC@CAP 1 – Capitole, Salle Freddy Buache ( CAP 1 ) - prix indicatif: 10.-

Événements à venir