Coronavirus: situation à Lausanne

Plus d'info

Lausanne, ville de culture riche et contrastée

Une exposition sur Van Gogh, une soirée endiablée au son de David Guetta, des rythmes électroniques sous les étoiles, une création théâtrale inédite…
À Lausanne, la culture se décline sous toutes ses formes tout au long de l’année. Avec son opéra, ses théâtres, ses ensembles musicaux, sa cinémathèque, plus de 20 musées et discothèques, ainsi que des festivals d’été, la ville est une métropole européenne d’art et de culture tout à fait exceptionnelle !

 

Des résonances musicales multiples

Il faut savoir écouter cette ville aux multiples résonances musicales, expression de la diversité des genres. Dans la gamme classique, l’Opéra de Lausanne arbore une façade aussi brillante que les virtuoses qui s’y produisent. Créations « maison » et œuvres de renommée mondiale se succèdent. Chanteurs, musiciens et danseurs, classiques ou lyriques plébiscitent cette scène autant que le public venu souvent de loin.

L’Orchestre de chambre de Lausanne (OCL), ensemble fétiche de l’Opéra de Lausanne, n’a cessé de déployer ses ailes. À sa tête depuis 2015, l’un des jeunes chefs les plus prometteurs de la nouvelle génération, l’Américain Joshua Weilerstein. L’OCL embrasse un vaste répertoire qui va des premiers baroques à la création contemporaine, et n’hésite pas à surprendre le public en se frottant à d’autres expressions musicales – comme lors d’une collaboration avec le fameux MAD CLUB pour un mélange de musiques classique et électro !

À côté de ces institutions, la musique populaire sous toutes ses formes fait vibrer la cité : le jazz qui a ses caves et cabarets… les musiques du monde, rock, folk, rap, techno, underground… sans compter la vingtaine d’écoles, du réputé Conservatoire de Lausanne à l’école de jazz et de musiques actuelles, qui forme toute une jeunesse avide de jouer sur tous les tableaux.

Une nightlife vibrante et festive

Une profusion de bars, discothèques, « lounges », salles de concert et autres scènes musicales fait danser jusqu’au petit matin les amateurs d’ambiances festives.

Tout clubber assidu connaît le MAD CLUB, situé dans le quartier avant-gardiste du Flon. Cet entrepôt, orné d’un préservatif rose géant de six mètres de diamètre, domine les nuits lausannoises depuis les années 80. Véritable institution qui est régulièrement classée parmi les 100 meilleurs clubs du monde, le Mad accueille les plus grands DJ électros du moment.

À deux pas du Flon, Les Docks est une des salles de concert les plus populaires de Lausanne. Rock, hip-hop, funk, folk : toutes les musiques actuelles, ainsi que des expositions, sont au programme de cette salle vaste mais intimiste.

 

Du théâtre pour tous les goûts

Côté lac, le Théâtre Vidy-Lausanne, espace théâtral européen, offre près de 600 représentations par année. Ses créations propres présentées à Lausanne ou à l’étranger comme ses coproductions proposent aux spectateurs de vivre des expériences artistiques fortes.

Dans le quartier de Malley, le Théâtre Kléber-Méleau est un lieu de création sans filtre installé dans une ancienne usine à gaz, contraste surprenant entre industrie et poésie. Au service des textes surtout classiques mais aussi contemporains, ses pièces accordent une grande place à la musique.

Niché derrière la Cathédrale, le Petit Théâtre propose une excellente programmation pour le jeune public. Et enfin, la ville est une pépinière de petits théâtres d’essais et autres scènes ouvertes à tous les genres ; on en dénombre plus d’une trentaine ! Autant de raisons qui expliquent que Lausanne a le privilège d’abriter La Manufacture, la Haute école de théâtre de Suisse romande.

 

Du classique au novateur, des musées riches et des expositions immanquables

Il y a le musée dédié à l’Olympisme, évidemment, mais bien d’autres encore ! Du design et des arts appliqués contemporains à un musée des beaux-arts flambant neuf, en passant par l’histoire, les sciences, l’art brut et la photographie, plus de 20 musées vous invitent au détour et à la découverte. Chaque année, quelques 700’000 visiteurs en profitent.

Férus de culture, profitez en automne de la Nuit des musées de Lausanne et Pully. Elle ouvre les portes de 24 institutions culturelles de 14h à 2h, proposant expositions et animations inédites.

Les principaux musées de Lausanne et Pully:

  • Lausanne abrite la célèbre Cinémathèque suisse, l’une des dix premières du monde pour ses collections de films, de photos, d’affiches et de documents. Elle propose une programmation éclectique à la découverte du cinéma mondial et suisse ;
  • Loin des codes artistiques conventionnels, découvrez les œuvres surprenantes et parfois bouleversantes d’autodidactes dans la très célèbre Collection de l’Art Brut, basée sur la collection de « l’inventeur » de l’art brut lui-même, l’artiste français Jean Dubuffet ;
  • Reconnu loin à la ronde, le Musée de l’Élysée est l’un des plus importants musées du monde entièrement consacré à la photographie, qui se plait à expérimenter avec l’image et soutient la jeune création. En juin de chaque année, la Nuit des images explore l’image projetée dans les magnifiques jardins du musée ;
  • Quoi de plus logique, lorsque vous vous trouvez dans la Capitale Olympique, que d’aller visiter le musée consacré aux Jeux, un des plus populaires de Suisse ! Le Musée Olympique présente de manière interactive les piliers de l’olympisme : sport, art et culture ;
  • À Aquatis, le plus grand aquarium-vivarium d’Europe situé dans les hauts de Lausanne, vous explorerez avec émerveillement la faune et la flore d’eau douce des cinq continents.
  • Le mudac – musée de design et d’arts appliqués contemporains – pose son regard curieux et incisif sur ce qui façonne nos manières de vivre et s’attache à soulever des questions pertinentes… et parfois impertinentes !
  • Vous vivrez une palette de belles émotions en contemplant les grandes expositions consacrées aux beaux-arts de la Renaissance à nos jours de la Fondation de l’Hermitage, une belle demeure du XIXe siècle entourée d’un magnifique parc ;
  • Le Musée cantonal des Beaux-Arts propose plusieurs expositions temporaires par année, constituées d’une partie des 10’000 œuvres de sa collection. Actuellement fermé, il ouvre le 5 octobre 2019 les portes d’un nouvel écrin de stature et de format internationaux à Plateforme 10, le nouveau quartier des arts à côté de la gare de Lausanne ;
  • Au pied de la Cathédrale, l’ancien bâtiment de l’évêché abrite depuis cent ans le Musée historique de Lausanne. Récemment rénové, il présente une nouvelle exposition permanente à la narration et à la scénographie totalement repensée ;
  • Dans le Musée romain de Lausanne-Vidy, une exposition permanente raconte la vie quotidienne sur les rives de Lacus Lemannus il y a vingt siècles, alors que les habitants devaient s’habituer à la nouvelle culture de l’Empire romain ;
  • La main humaine est un fabuleux instrument de préhension et de manipulation. C’est grâce à elle que l’homme a gagné la faculté de matérialiser les idées nées dans son cerveau. Cela méritait bien d’avoir son musée !

À ces musées s’ajoutent plus de 50 galeries d’art grâce auxquelles la peinture, la sculpture et l’art appliqué descendent dans la rue. Une vingtaine d’entre elles se sont établies dans les anciens entrepôts du Flon réhabilités en espaces d’art et de vie par des designers et architectes.

 

La Cathédrale, emblème lausannois par excellence

Érigée aux XIIe et XIIIe siècles sur la colline de l’ancienne Cité, la Cathédrale de Lausanne domine majestueusement la ville. La plus grande de Suisse, considérée comme l’un des plus beaux monuments d’art gothique en Europe, elle attire chaque année plus de 400’000 visiteurs.

Chef-d’œuvre du patrimoine artistique européen et pièce reine du remarquable ensemble de vitraux du XIIIe siècle, la Rose… Composée de 105 médaillons, elle exprime la vision médiévale du monde organisée autour de la figure du Dieu créateur.

« C’est le guet, il a sonné dix, il a sonné dix… ». Si vous vous baladez dans les ruelles piétonnes de la Cité le soir, ne soyez pas étonné d’entendre le cri du guet résonner par-dessus les toits de la vieille ville. Juché au cœur de la haute tour à 75 m du sol, il annonce les heures pleines chaque nuit, de 22h à 2h, aux quatre points de l’horizon, perpétuant une tradition lausannoise qui remonte à 1405.

La « Cathé », symbole incontournable de la capitale vaudoise, est aussi un lieu de concerts, avec une programmation qui met en valeur ses orgues, un instrument unique au monde tant par leur conception (grâce à la manufacture américaine Fisk et au designer italien Giugiaro) que par leurs caractéristiques techniques (styles classique et symphonique français, baroque et romantique allemands).

 

La ville en mode festivals

La belle saison venue, la ville s’embrase de sons, de formes et de couleurs. Les divers festivals sont autant d’occasions de profiter de longues soirées où la chaleur se fait plus douce pour s’attarder dehors en écoutant un concert ou en regardant un spectacle.

Événement gratuit chaque année au mois de juillet, le Festival de la Cité est une manifestation inattendue, décalée et conviviale, sans doute la préférée des Lausannois. Enfants, ados ou adultes, habitants ou touristes, le Festival de la Cité s’adresse à tous. Chacun trouve son bonheur dans le programme qui marie le théâtre aux musiques, la performance à la danse, le cirque au street art.

De nombreux autres festivals animent la ville tout au long de l’année :

  • Rencontres 7e Art Lausanne, un rendez-vous annuel initié par Vincent Perez, célèbre la passion du cinéma avec ceux qui la partagent, avec des projections de chefs-d’œuvre ;
  • Le Festival Les Printemps de Sévelin propose un programme de danse contemporaine qui mêle spectacles d’envergure internationale et créations suisses ;
  • Dans Programme Commun, le Théâtre de Vidy, l’Arsenic, le Théâtre Sévelin 36 et la Cinémathèque suisse vous invitent à circuler librement entre lieux et disciplines artistiques ;
  • Le Chocolate Festival célèbre la musique électro au bord du lac Léman avec des artistes connus ou émergents ;
  • Le festival de bande dessinée BDFIL s’impose comme le rendez-vous annuel des amoureux de bande dessinée ;
  • Le Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF) s’amuse à caresser son public à rebrousse-poil ;
  • Le JazzOnze+ Festival vous emmène à la découverte de la diversité, la richesse et l’énergie créative du jazz d’aujourd’hui ;
  • Dédié aux amateurs de musique ancienne, le Festival Bach de Lausanne programme l’interprétation des œuvres de Bach, de ses prédécesseurs et contemporains ;
  • Les Urbaines, un festival interdisciplinaire et souvent indiscipliné, offre l’accès gratuit à une sélection de créations contemporaines ;
  • Le Festival Lausanne Lumières illumine la ville d’œuvres scintillantes au cœur de l’hiver.

 

Les Garden Parties, des weekends culturels et gratuits entre parcs et rives

De la musique, de la danse, du théâtre, des arts de rue, des contes ou du cirque : c’est le menu des Garden Parties lausannoises. Itinérante et gratuite, la manifestation s’implante à chaque fois dans un parc différent et présente sur cinq weekends consécutifs un programme riche et original, dans un cadre magnifique et dans une ambiance détendue et populaire.

Le samedi après-midi, les Garden Parties sont placées particulièrement sous le signe de la découverte en famille avec des ateliers, des chasses au trésor ou encore des balades et contes pour petits et grands.

 

Des pépinières de talents foisonnantes

L’offre culturelle de Lausanne est sans cesse alimentée par de jeunes talents, qui peuvent suivre des études de grande qualité dans la capitale vaudoise, quelle que soit leur expression artistique :

  • L’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL), un espace de créativité de réputation mondiale, forme des étudiants dans le domaine des arts et du design. Elle présente son travail dans le monde entier dans le cadre de salons, d’expositions et de conférences comme au Centre Pompidou à Paris, à Cooper Union à New York ou encore au Design Days à Dubaï ;
  • Lieu d’échanges et de rencontres des pratiques, la Haute école de théâtre de Suisse romande «La Manufacture» figure parmi les pôles romands des arts et métiers de la scène ;
  • La Haute école de musique de Lausanne (HEMU) offre une formation musicale de type universitaire, reconnue pour son corps enseignant de renom.
  • L’école-Atelier Rudra Béjart. A l’image du dieu indien de la danse, combattant et victorieux, Maurice Béjart a créé en 1992 l’Ecole-Atelier Rudra Béjart Lausanne. Elle accueille depuis lors à Lausanne des élèves d’une trentaine de nationalités différentes, qui suivent un enseignement gratuit dispensé sur deux ans. Son effectif est d’une quarantaine d’élèves.