Fun facts sur le métro lausannois

The Lausanner
The Lausanner
Mars 5, 2021

Aah, ce métro lausannois, que ferions-nous sans lui ? Parce que même si les dénivelés de Lausanne, dignes de ceux de San Francisco, apportent tout leur charme à la ville, parfois, on se passerait bien d’arriver tout transpirant au travail ou à notre rendez-vous du jour. Et c’est là que le métro intervient ! Reliant Ouchy-Olympique à Croisettes, le M2 facilite la vie des lausannois et des visiteurs, qui traversent la ville en un rien de temps. Et si on vous disait que le métro cachait bien plus de secrets que vous ne l’imaginiez ? Allez, on vous embarque à la découverte de 7 fun facts que vous ignoriez (peut-être) sur le célèbre métro de Lausanne.

1. C’est le seul métro de Suisse

Oui oui, vous avez bien lu : vous aurez beau chercher, aucune autre ville en Suisse ne possède de métro pour le moment. En mettant les pieds dans le métro lausannois, vous avez donc le privilège (sans exagérer, bien sûr) de vivre une expérience unique en Suisse ! Ok, ça reste un métro, n’empêche que c’est quand même rigolo de se dire que le premier métro de Suisse est assez récent, puisque la première ligne (M1) a été inaugurée en 1991, et la seconde (M2) en 2008.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lausanne Tourist Board (@thelausanner)

2. La personne qui annonce les arrêts du M2 n’est pas un inconnu

Le Guet de Lausanne, ça vous dit quelque chose ? On vous rafraîchit la mémoire : il s’agit de la plus vieille tradition lausannoise, datant de plus de 600 ans. À l’époque, le Guet était chargé de surveiller la ville depuis le beffroi de la Cathédrale, maintenant, son devoir est d’annoncer les heures aux habitants, entre 22h et 2h du matin. Une véritable star à Lausanne ! Qui de mieux donc pour annoncer les arrêts de métro aux voyageurs ? Vous l’aurez compris, c’est bien Renato Häusler, le Guet actuel, que vous pouvez entendre lors d’une balade en M2.

LT/ Laurent Kaczor LT/ Laurent Kaczor

3. Les jingles des arrêts de métro ont tous une signification

Si vous avez déjà eu la chance de visiter Lausanne, vous vous souvenez certainement des bruitages juste avant l’annonce des arrêts du M2. Et si on vous disait que ces jingles n’ont pas été choisis au hasard ? Chaque bruit correspond à son arrêt, ce n’est donc pas pour rien qu’on entend les mouettes à Ouchy, tchoutchooou à la gare, et des pas de danse à l’arrêt Riponne-Maurice-Béjart ! Si ça ne vous dit rien, tendez l’oreille la prochaine fois, votre trajet de métro prendra une toute autre dimension.

4. Le M2 n’a pas de chauffeur

Et pourtant, ce n’est pas un train magique direction Poudlard, mais bien la réalité ! Ça peut surprendre lors d’un premier voyage dans le M2, puisque des vitres transparentes remplacent le lieu où se trouvent habituellement les chauffeurs dans les métros standards. Vous vous demandez sûrement : mais comment c’est possible ? Et bien tout simplement car il s’agit d’un métro automatique ! Lausanne est d’ailleurs la plus petite ville au monde à disposer d’un métro de ce genre. Alors, impressionnés ?

P. Waterton P. Waterton

5. Il est possible de se balader sur le métro

Alors non, qu’on s’entende, on ne se prend pas pour James Bond, on ne peut pas gambader littéralement sur le métro. Par contre, une promenade permet de marcher de l’arrêt Délices à Ouchy, qui a été tracée directement sur la partie recouverte du métro. Cette balade, qui s’appelle la promenade de la ficelle, reprend en fait le nom du funiculaire qui transportait les Lausannois entre la gare et le lac, et qui a été remplacé par le métro actuel. Il est donc toujours possible de descendre au lac en empruntant la ficelle, mais à pied cette fois. Un joli clin d’œil pour les nostalgiques de cette époque !

©Madeleine et Elisabeth Fontannaz, Les contrôleurs du funiculaire à la station d’Ouchy, photographie, vers 1940

LT/ Laurent Kaczor LT/ Laurent Kaczor

6. Il fait partie des éléments les plus instagrammables de Lausanne

Pas depuis n’importe où, par contre. Pour obtenir LE cliché lausannois, rendez-vous à l’arrêt de métro Bessières : à la sortie de l’ascenseur juste avant de traverser le pont Bessières, vous vous trouverez à l’un des points de vue les plus recherchés des visiteurs, avec le métro en premier plan et la Cathédrale juste au-dessus. Cette photo parle d’elle-même, non ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lausanne Tourist Board (@thelausanner)

7. Une troisième ligne de métro est prévue

On connait le M1, la ligne préférée des étudiants, qui relie le Flon à Renens, en passant bien sûr par l’EPFL et l’Université de Lausanne, ainsi que le M2. Et bonne nouvelle ! Un projet de M3 est en cours, qui reliera la gare à Blécherette, en passant, entre autres, par les quartiers de Chauderon et de Beaulieu. Un peu de patience quand même, puisque le projet devrait prendre vie d’ici à 2030.

Etat de Vaud Etat de Vaud
Découvrez les Lausanners
Coronavirus: situation à Lausanne